Il y a 43 ans, en 1968, Papylou alors âgé de 14 ans 1/2, accompagné par son frère de 9 ans son aîné, était descendu en train depuis Paris jusqu'à Perpignan (jusque là rien d'exceptionnel!). Ensuite, ensemble, ils ont sillonné à pied les routes (alors petites) des Pyrénées Atlantiques, pour découvrir les nombreux édifices romans (églises, monastères, cloitres) présents dans ce département ! Le frère ainé de Papylou était un passionné de cette architecture, Papylou un peu aussi, même s'il  se souvient avoir trouvé exagéré que son frère lui fasse parcourir  40 km dans une journée, à pied, pour voir un monastère.... en ruine:-)!

Il y a 5 ans nous avions séjourné fin octobre dans les PO (Pyrénées Orientales) et Papylou avait éprouvé un grand plaisir, mais aussi un peu d'émotion (son frère étant décédé accidentellement en 2002), à retourner, en voiture cette fois:-)! à certains endroits où il s'était rendu 37 ans auparavant et à me les faire découvrir ! C'est ainsi que nous étions allés à Prades, à l'abbaye Saint Martin du Canigou (à pied car il n'y a pas de route), au prieuré de Serrabonna, au cloitre d'Elne, au Boulou,...

Au cours de notre petit séjour au Canet en Roussillon la semaine passée, nous avons continué ce petit "pélerinage" en retournant voir des monuments de l'Art Roman que Papylou avait déjà vu et d'autres qu'ils ne connaissaient pas (certains n'avaient d'ailleurs pas encore été découverts, à l'époque de son périple!)

Premier arrêt à Cabestany pour visiter le  centre de sculpture romane

cabestany

On y trouve des reproductions de l'ensemble des oeuvres d'un sculpteur anonyme du XIIème siècle qu'on a retrouvé en France (PO) en Espagne (Catalogne) et en Italie ( Toscane). On l'appellera le maître de Cabestany! Le mystère le concernant n'a toujours pas été élucidé!

Puis à Saint André pour y voir l'église et son magnifique tympan! 

saint_Andr_

 Ensuite direction Saint Genis des Fontaines et son abbaye saint_genis

( dommage le cloitre était fermé!)

Et enfin le petit prieuré de Santa Maria del Vilar, perdu dans la montagne, dont les ruines n'ont été découvertes qu'en 1993 et qui aujourd'hui, restauré, est occupé par une communauté monacale orthodoxe roumaine (5 hommes et femmes) plutôt austère, si l'on en juge par la moniale qui nous a fait visiter le site!. On peut y admirer notamment des fresques du XIème et XIIème siècles dans le choeur de l'église, que malheureusement je n'ai pas pu prendre en photo! 

santa_maria

 J'aime beaucoup ces églises romanes sobres et dépouillées, sans dorures, sans satues (ou peu) sans  décors fastueux ! J'aime leur simplicité qui pour moi correspond le mieux à ce que devrait être l'Eglise : humble et pauvre ce qui, hélas, n'est pas toujours le cas!

Et puis nous sommes aussi retournés à Collioure où nous avions séjourné en 2006 et que nous avions tant aimé ( c'était déjà hors saison touristique!)

collioure

Fin de la promenade culturelle:-)!!

Bonne fête de Toussaint!