Comme je n'ai pas d'autres choses très intéressantes à vous raconter, je continue le récit de nos vacances et je vous emmène aujourd'hui au Sud de la vallée du Lot, dans l'Aveyron et plus précisément dans le Rouergue!

Nous partons tout d'abord pour Villefranche de Rouergue, ancienne bastide construite dès 1252 par Alphonse de Poitiers!

C'était jour de marché et une foule dense se pressait vers la place centrale, vers laquelle converge toutes les rues. Cette place se caractérise par les arcades qui l'entourent et qui abritent les activités marchandes ! Malheureusement elle est en ce moment en travaux et du coup les commerçants du marché était tous regroupés sous les arcades : entre la foule nombreuse et les voitures qui, hélas, continuent de circuler en centre ville, c'était un peu trop pour nous. Nous avons quand même visité la Collégiale Notre Dame et admiré les maisons de style gothique qui encadrent la place et qui sont très bien conservées. 

villefranche

Nous nous sommes ensuite promenés dans les petites rues plus tranquilles et nous avons constaté que le patrimoine de cette petite ville était riche mais beaucoup moins bien rénové et mis en valeur qu'à Figeac ou Cahors (où je vous emmènerai un autre jour).

Un peu déçus nous avons décidé de poursuivre notre route un peu plus au Sud, vers un village classé lui aussi parmi les plus beaux villages de France : Najac.

Ce village perché sur une arête rocheuse d'une longueur exceptionnelle, s'étire tout au long d'une rue unique ! Tout au bout l'imposant château fort construit au XIIème siècle et tout en bas les méandres de l'Aveyron!

najac

Il faisait très très chaud et nous avons peiné à traverser le village dans un sens puis dans l'autre d'autant plus que ce n'était pas vraiment plat:-)!

Mais cela reste un de nos coups de coeur de ces vacances!

 Un autre jour, alors que le temps était humide et brouillasseux (oups je ne sais pas si ça se dit!) nous sommes allés à Peyrusse le Roc !

Les origines de ce village sont très anciennes puisqu'il fut assiégé par Pépin le Bref en 767!

Au XIV ème siècle la ville ( on puvait alors parler de ville) connut un essor considérable du fait de la présence de mines argentifères. Elle compta plusieurs milliers d'habitants dont  40 familles nobles , six notaires, un changeur de monnaie et de nombreuses fabriques ! Chef de lieu de bailliage il comptait 106 paroisses jusqu'au XVIIIème siècle et il abritait dans ses murs 187 hommes d'armes et 4 chevaliers! Au cours du XVIIIème siècle les mines furent abandonnées lorsque la concurrence du métal américain devint trop grande. Dès lors le village fut déserté par ses habitants, livré à des entreprises de démolition au cours du XIX ème siècle et au début du XXème. Depuis 1956 plusieurs personnes se sont mobilisés pour sauver les restes de ce patrimoine exceptionnel!

peyrusse_le_roc

 

Nous avons, avec Papylou, été particulièrement impressionnés par les vestiges de cette ancienne ville, éparpillés sur les rives escarpées de la rivière Audierne.  En découvrant les deux tours carrés perchées tout en haut d'un rocher étroit ( le Roc du Thaluc) dominant de 150m la rivière nous avons pensé à tous les hommes qui les avaient construites, dont beaucoup avaient dû y perdre la vie. Nous avons été frappés par les ruines imposantes de l'église qui montrent combien elle était immense et pouvait accueillir la foule nombreuse qui devait s'y presser le dimanche ! Il y avait aussi un hôpital et même une synagogue!

 

Puis nous avons gagné BelCastel, encore un village classé parmi les plus beaux villages de France. Bâti sur les pentes de la rive droite de l'Aveyron, il est dominé lui aussi par son château, construit vers 1040 et restauré au XXème siècle par le célèbre architecte Fernand Pouillon qui fut le premier à s'intéresser à ce village en ruines et qui y est enterré.

bel_castel

 

Aujourd'hui le château est la propriété d'un couple de New Yorkais!

Nous avons trouvé que ce village était magnifiquement restauré mais qu'il manquait de vie!

 

 

Et puis comme nous étions tout près du village (Montbazens) où  j'avais fait un stage de poterie  en 1972, j'ai  voulu y retourner pour voir si je retrouvais l'atelier et le collège où nous étions logés ! Hélas quarante et un an après d'une part mes souvenirs étaient plus que flous et d'autre part  le village avait dû changer du coup  je n'ai rien reconnu. Mais au moment où je m'apprétais à repartir sans avoir rien retrouvé, il m'a semblé reconnaitre cette petite maison pas très loin de l'église (je me souvenais que nosu étions au centre du village)

DSC03638

 

 je me suis approchée et sur la plaque verte fixée sur le mur de cette maison fermée j'ai pu lire

DSC03638___Copie

Un signe non:-)?

Je n'ai pas la preuve que c'était bien là car je n'ai pas retrouvé de photos sur lesquelles on voit l'atelier,

mais j'en ai deux (que je vous avais déjà montrées ici) sur lesquelles on me voit, à l'intérieur, en plein travail:-)!

poterie

A bientôt!