Il y a plus d'un an que j'avais eu l'idée de ce cadeau d'anniversaire pour ses 10 ans! Et c'est en octobre, dès l'ouverture de la billetterie, que j'avais acheté les places pour être sûre qu'il en reste.

Mais quelques semaines plus tard il y a eu les événements dramatiques à Paris et tout a été remis en question. Que faire ? Y aller quand même malgré les risques d'attentats toujours présents en ce début de mois de Février ou revendre les billets et trouver une autre idée. J'ai laissé Filleaînée et Gendre prendre la décision puisque cela concernait leur fils et jusqu'au dernier moment ils ont hésité pour finalement accepter. 

Nous avons donc pris le TGV Papylou, GrandBilou et moi, samedi en fin de matinée pour nous rendre ..........au Stade de France assister au match de rugby France-Italie, première rencontre du tournoi des 6 nations 2016. Je peux vous dire que GrandBilou qui n'était au courant de cette surprise que depuis quelques jours seulement, était impatient d'arriver:-)

IMG_2092Nous avons même voyagé en 1ère classe puisque si on fait l'aller et retour dans la journée le samedi à certaines heures, le tarif est de 56€ par personne aller-retour ! Pourquoi s'en priver :)

C'était le premier match qui avait lieu au Stade de France depuis les attentats et nous avons tout de suite été impressionnés par les mesures de sécurité déployées aux abords du stade et le nombre de militaires présents. Un vaste périmètre de sécurité avait été installé, réduisant largement les accès des voitures et des piétons. C'était finalement plutôt rassurant. Nous avons du passer trois barrages et à chaque fois nous avons été fouillés, deux fois rapidement et la troisième fois plus méticuleusement (GrandBilou  aussi ). 

IMG_2095

 GrandBilou devant le Stade de France après avoir franchi tous les barrages

Une fois installés dans le stade, nous avons un peu oublié tout ce qui se passait à l'extérieur, pour ne plus penser qu'au match.

IMG_2101GrandBilou contemple le stade

Comme nous sommes arrivés très tôt le stade était encore quasiment vide!

Il s'est peu à peu rempli et à 15h25 après une Marseillaise (qui m'a donné des frissons) chantée avec émotion par quelques 60000 personnes, le coup d'envoi à été donné. Le suspens à duré jusqu'à la dernière minute et les français l'ont finalement emporté.

Nous avons repris alors le chemin vers la gare pour regagner Lyon où nous sommes arrivés vers 21 h, heureux de cette belle journée.  Papylou et moi étions surtout soulagés que tout se soit bien passé ! Emmener son petit-fils dans une telle manifestation en ces temps incertains, engendre un stress plus grand que s'il s'était agit de notre enfant !

Et maintenant je suis en Alsace jusqu'à demain, pour garder PetitChoupi en vacances !